fbpx

Tee-shirts Ferrari GTO 250

Ferrari GTO 250

Pourquoi un T-shirt Ferrari 250 GTO ?

La Ferrari GTO est un mythe à l’intérieur du mythe que constitue la marque Ferrari. Peu d’entre nous ont eu la chance d’en croiser une, encore moins d’en conduire une.

Son nom est inscrit dans la légende, la GTO est devenu un mythe atteignant tous les sommets, étant devenu l’une des automobiles les plus célèbres de tous les temps.

Elle a été conçue au début des années 60, et les premiers exemplaires fabriqués en 1962, époque où l’esthétique et les lignes épurées d’une auto pouvaient la classer très facilement au niveau des œuvres d’art.

La 250 GTO est un véritable prototype, 36 exemplaires construits alors qu’il en fallait 100 pour l’homologation en GT, mais le COMMENDATORE , maitre en la matière et bien aidé par la toute puissante fédération Italienne  d’automobiles qui ne pouvait rien lui refusé, réussit l’un de ses plus beaux coups, en à convaincant  tout le monde que la GTO n’était qu’une simple évolution de la 250 GT précédente.

Malgré quelques artifices peu convaincants, dont les plaques d’immatriculation, c’est une véritable bête de course ; elle n’a même pas de compteur de vitesse (bien futile pour participer aux 24 heures du MANS).

La 250 GTO : une véritable légende.

Considéré comme l’une, sinon la plus belle voiture et l’une des plus grandes sportives de tous les temps, la GTO n’arrête plus  d’attiser les convoitises, à l’instar de toutes les grandes œuvres d’art. En 2018, une Ferrari 250 GTO s’est adjugée pour 70 millions de dollars, un véritable record qui montre bien à quel point cette voiture déchaîne toujours les passions.

Son prix en 1962 était de 18 000 dollars, ce qui donne aujourd’hui 154 000 dollars. Elle se rachète bien des années plus tard, pour des millions de dollars…En 2004, Sports Car International  place la 250 GTO à la huitième place  des meilleures voitures de sport des années 1960. Motor Trend Classic a, quant à lui, nommé la 250 GTO à la première place de la liste des « meilleures Ferrari de tous les temps. ».

Pourquoi « 250 GTO » ?

La GTO est équipée du célèbre moteur V12 de 3 litres, le célèbre TESTA ROSSA (tête rouge), tiré de la couleur des caches culbuteurs rouges, le terme 250 veut simplement dire que chaque cylindre dispose de 250 centimètres cubes de cylindrée.

GTO veut dire « GRAN TURISMO HOMOLOGATA », homologuée en GRAND TOURISME.

36 exemplaires seulement :

Un total de 36 châssis seront construits, 33 en 1962 et 1963, plus 3 autres en 1964.

À l’origine du projet, on retrouve l’ingénieur en chef Giotto Bizzarrini dont l’idée a été de partir du  châssis de la 250 GT SWB, dont il restait quelques exemplaires du châssis en stock, et du moteur 3 litres V12 de  la Ferrari 250 Testa Rossa.  Bizzarrini n’ira pas au bout du projet, suite à une brouille avec Enzo FERRARI et son départ de la SCUDERIA, le projet sera confié à Mauro Forghieri, arrivé fraichement chez FERRARI, et au designer Sergio Scaglietti .

Le sublime dessin des courbes de la 250 GTO vient donc, au début, du travail de Bizzarrini et ensuite de Scaglietti ; il sera ensuite amélioré grâce à des  essais en soufflerie, puis par des séances d’essais sur circuit, avec l’utilisation des 3 premiers châssis qui serviront de mulet.

Elle est le reflet de l’étendue du savoir-faire technique de la Scudéria à cette époque :

  • Moteur V12 3litres, 300 chevaux à 7400 tr/min, 4 arbres à cames, 6 carburateurs, 1  allumeur par rangée de cylindres. Ce moteur, monté en position centrale avant,  est tiré du prototype 250 TESTA ROSSA vainqueur au Mans en 1958
  • Boite de vitesses manuelle à 5 rapports, avec sa légendaire grille de sélection, avec la 1ère décalée en bas à gauche, propulsion.
  • Doubles triangles de suspension à l’avant (révolutionnaire à l’époque), pont arrière rigide guidé
  • Freins à disque associés aux fameuses jantes BORANI à rayons
  • Châssis tubulaire en aluminium, carrosserie en aluminium, ultra léger puisque le poids est 100 kgs moins lourd que le châssis de la 250 SW tout est fait à la main
  • Vitesse maxi :270 à 285 km/h
  • Consommation : 40 litres/100  kilomètres

Palmarès

Titres gagnés :

  • Championnes du monde des voitures de sport GT plus de 2 litres 1962, 1963 et 1964

Palmarès Ferrari GTO en 1962 :

  • Coupe du Salon, Nassau Tourist Trophy, 12 Heures de Sebring catégorie GT 3.0

RAC Tourist Trophy, 24 heures du Mans catégorie GT 3.0

  • Trophée d’Auvergne,

Palmarès Ferrari GTO en 1963 :

  • 24 heures du Mans catégorie GT 3.0, 9 Heures de Kyalami, 3 Heures de Daytona, 6 Heures de Dakar, 500 kilomètres de Spa, RAC Tourist Trophy, 12 Heures de Sebring catégorie GT 3.0
  • Tour de France automobile catégorie GT (avec Jean Guichet et Jean Behra)

Palmarès Ferrari GTO en 1964:

  • 2 000 kilomètres de Daytona, 500 kilomètres de Spa, Goodwood, 6 Heures de Dakar, 24 heures du Mans catégorie GT 3.0, Silverstone International, , Grand Prix du Portugal, Coppa F.I.S.A. de Monza, 12 Heures de Sebring catégorie GT 3.0
  • , Tour de France automobile catégorie GT (avec Lucien Bianchi et Georges Berger)

Palmarès Ferrari GTO en 1965:

  • Grand Prix de Trier, Coupes de vitesse à Montlhéry.

Palmarès de la Ferrari GTO dans les rallyes français :

  • Jean Guichet a été triple Champion de France des rallyes en GT, en 1961, 1962 et 1963 , dont le tour de France automobile 1963
  • Fernand Tavano a remporté avec une GTO les rallyes du Limousin, de Picardie, de l’Ouest en 1960

TOUR DE France  AUTOMOBILE :

  • 1962 =2ème Jo Schlesser – Henri Oreiller, 3ème Robert Darville – Gérard Langlois, 4ème David Piper – Dan Margulies
  • 1963 : 1ér Jean Guichet – José Behra, 2ème Lucien Bianchi – Carlo Abate, 3ème Gérard Spinedi – Mme Spinedi
  • 1964 : 1er Lucien Bianchi – Georges Berger , 2ème Jean Guichet – Michel de Bourbon-Parme